Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2013 3 28 /08 /août /2013 08:47

C'était il y a quelques jours, si loin là-haut dans ces montagnes où j'ai passé mes vacances.

Il est encore tôt ce matin-là, c'est d'ailleurs, dit-on, le meilleur moment pour ceux qui partent en promenade. Nous chargeons la voiture, nous avons tout pris, le pique-nique, les chapeaux de soleil, et tout le reste.

L'air est si pur et si léger, d'une fraîcheur si vivifiante ; il se respire à pleins poumons, tout chargé des parfums des fleurs, des foins et des sapins. Avant de monter en voiture, j'écoute encore un peu le silence des montagnes, un silence qui bruisse de mille sons : le chant des grillons, la musique du torrent qui dévale la vallée, les cloches des troupeaux là haut dans leurs pâturages.

Et nous partons.

Le soleil se lève derrière le versant à l'ombre, l'une après l'autre les cimes des sapins s'allument, touchées par les rayons de plus en plus hauts, tandis que sur le versant opposé, les verts alpages baignent déjà dans une lumière dorée où s'allongent les ombres rasantes des arbres et des pins. Des massifs les plus abrupts la lumière semble tomber comme en cascade, plus loin les monts bleutés et pâles découpent leur silhouette imprécise sur un ciel encore clair et uniformément bleu.

La route déroule ses lacets entre les villages endormis et les prairies brillantes de rosée. Je devine, sur un côteau, ce chemin où nous avions croisé un troupeau de chèvre, plus haut, caché derrière les sapins, le lac où nous nous sommes baignés, et, là-bas, ce jardin où notre fille vient de faire ses premiers pas.

Rapides nous filons vers les lointains brumeux, déjà nous amorçons la descente. Insensiblement, le paysage s'ouvre et s'adoucit ; la ville, blottie en contrebas au pied de la vallée, déploie ses rues et ses quartiers, et tandis qu'elle se rapproche, s'éloignent les sommets qui disparaissent derrière nous, inaccessibles, le temps d'un dernier coup d'oeil à leurs verts alpages, à leurs roches vertigineuses, à leurs neiges éternelles.

Nous ne nous retournerons plus ; bientôt nous aurons rejoint les platitudes de notre région et repris le cours paisible et coutumier de notre vie, tandis que très loin, là-haut, immuables et millénaires, les montagnes dessineront pour l'éternité les reliefs accidentés de leurs sommets escarpés.

Elles m'attendent, et nous reviendrons.

 

montagne-aurore.JPG

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by Albane - dans Toutes
commenter cet article

commentaires

HC 31/08/2013 14:49

Bravo, j'aime beaucoup ce fidèle rendu de la nostalgie des retours de vacances !

Albane 01/09/2013 21:04



Il en faut, de la nostalgie, cela signifie que les vacances ont été réussies.



Madame Zèbre à Pois 30/08/2013 19:57

Superbe description, très juste et surtout très fidèle à l'ambiance des montagnes (telle que je la ressens en tout cas)
Bon retour au plat, et bonne rentrée...

Albane 01/09/2013 21:03



C'est vrai que c'est une ambiance bien spéciale. Bonne rentrée aussi.



Angèle 30/08/2013 18:10

Eh oui, que de bons moments passés en vacances (si on oublie les disputes familiales....), vivement les prochaines!
En attendant, bonne rentrée!

Albane 01/09/2013 21:03



Merci, très bonne rentrée aussi !



Au petit bonheur 29/08/2013 11:33

Hum...Quel doux texte...Vivement les prochaines vacances !

Albane 01/09/2013 21:01



Oh oui, tu as le mot de la fin !



sous les galets 29/08/2013 09:53

J'adore ta plume Albane...et ne t'inquiète pas la montagne sait nous attendre (et ta fille a fait ses premiers pas dessus, c'est la grosse classe)

Albane 01/09/2013 21:01



Merci beaucoup ! Pour les premiers pas, c'était un peu provoqué avec une bonne mise en condition de notre part, mais elle a marché dix pas, alors ça compte. On vise l'ascension du Mont Blanc pour
ses deux ans.



Qui Suis-Je ?

  • : Les extraordinaires banalites d'Albane
  • Les extraordinaires banalites d'Albane
  • : La trentaine, mariée, des enfants, une vie tout à fait banale en somme. Sauf que, aussi banale soit elle, la vie nous réserve toujours de pittoresques surprises. Une conversation, une gaffe, une confidence, une rencontre, une anecdote... ce sont ces faits saillants de la vie de tous les jours que je me décide à mettre par écrit.
  • Contact

...et sur Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton

Catégories