Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2014 7 14 /09 /septembre /2014 23:31

Il y a quelques semaines, j'ai failli sombrer dans l'addiction.

Cela a commencé peu après la naissance de mon cinquième enfant. Après neuf mois passés à porter plus ou moins les mêmes vêtements de moins en moins flatteurs au fur et à mesure que les semaines passaient, j'ai ressenti un irrépressible besoin de renouveler ma garde-robe.

Il se trouve que justement les soldes ont commencé à ce moment-là. J'ai passé d'abord une commande sur internet (parce qu'avec un nouveau-né à la maison, rien ne vaut les courses en ligne) et j'ai attendu de recevoir mon colis. J'ai fait mes essayages, puis je suis allée à la Poste renvoyer ce qui ne me convenait pas. J'ai passé une nouvelle commande, puis une autre. J'ai découvert des boutiques en ligne que je ne connaissais pas. Je me suis trompée plusieurs fois dans la taille, j'ai échangé, j'ai renvoyé les articles, j'ai changé d'avis. Et puis je me suis avisée qu'il manquait encore des pièces à ma garde-robe. Et des pièces à assortir avec ces nouvelles pièces. Et des chaussures. Et des accessoires. Et puis ce fut la deuxième démarque. Mon salon était devenu une zone de stockage de cartons en transit, ma chambre un showroom et la Poste l'annexe de mon appartement. Je passais mon temps à remplir des bons de commande et des bons de retour, je ne rêvais plus que chiffons, vêtements, chapeaux, tenues.

Et puis un jour, après quatre chemisiers, deux jupes, une veste, trois robes (que je n'ai toujours pas portées) et un headband, j'ai pris conscience de l'engrenage dans lequel je me jetais. Il était urgent de passer mon temps à autre chose qu'à remplir mes armoires et vider mon compte en banque.

Il faisait beau, c'était juillet, et j'ai décidé de tourner la page. J'ai tout fait pour me désintoxiquer. J'ai bloqué mes boutiques en ligne préférées, oublié mes mots de passe, verrouillé les ventes privées et désactivé les publicités. J'ai trouvé des dérivatifs (repriser des chaussettes, manger du chocolat, acheter des robes - pour ma fille, faire des pique-nique et des bulles de savon). Au bout d'une semaine je pouvais allumer mon ordinateur sans avoir la tentation de consulter une boutique en ligne. Au bout de deux semaines je pouvais passer devant un magasin sans trembler. La sensation de manque s'atténuait, et la troisième démarque est passée sans que je fasse un seul achat.

C'est ainsi que j'arrivais début septembre, fière de ma persévérance et de ma force d'âme.

Et puis un jour j'ai rendu visite à ma sœur. « Tiens, tu veux me donner ton avis, je me suis acheté une robe, mais je ne suis pas sure qu'elle m'aille ».

La robe lui allait très bien, mais ma sœur n'était pas convaincue par le style. « Tu veux l'essayer ? » m'a-t-elle proposé.

J'ai accepté, parfaitement sereine. La coupe ne m'irait pas, j'étais tranquille : aucun risque d'être tentée. J'ai enfilé la robe.

Ce fut une catastrophe.

Au premier regard dans le miroir j'ai senti que nous étions faites l'une pour l'autre.

Elle me va très bien. Elle est même très jolie. La couleur me plait. La coupe est ravissante. Je me sens si bien dedans. Jamais je n'aurais pu m'en séparer. J'ai tenté de résister. J'ai fait mine d'hésiter. Mais je savais très bien que tout cela était vain. C'était une telle évidence.

Je suis repartie avec la robe.

Et le pire, c'est que je n'ai presque pas de remords.

 

2-6304.JPG

 

De toute façon, c'est la faute de ma sœur.


Partager cet article

Repost 0
Published by Albane - dans Toutes
commenter cet article

commentaires

Dagobert 16/09/2014 00:43

Il est temps d'en tirer les conclusions qui s'imposent. Prendre une empreinte de la clef de votre soeur dans de la pâte à modeler, en faire un double, s'infiltrer chez elle et faire la razzia dans
la penderie. Je pense que le stock récolté suffira pour plusieurs années.

Albane 17/09/2014 22:38



J'y pense, mais Alphonsine m'a l'air intéressée, il faudra qu'on se mette d'accord.



Stelda 15/09/2014 21:00

Mon Dieu! Toi aussi, sage Albane, tu es capable d'être happée par la folie ? Cette robe te va à ravir, mes félicitations :)

Albane 17/09/2014 22:37



Eh oui, j'ai sombré... mais si j'ai les félicitations d'une VRAIE blogueuse mode (et pas n'importe laquelle) alors je n'ai plus aucun scrupule !



Alphonsine 15/09/2014 13:06

Elle est gentille ta soeur. Pourrais-tu me communiquer son adresse pour que j'aille voir sa garde-robe... J'y trouverai peut-être mon bonheur ???

Albane 17/09/2014 22:36



Volontiers, je t'encourage à dévaliser son dressing, fais-toi plaisir Alphonsine !



Bécasse 15/09/2014 11:01

Vous êtes magnifique dans cette robe... et il faut savoir éviter les frustrations inutiles, sinon, on se venge et là c'est pire ! C'est mon "gourou" en terme de régime alimentaire qui le dit pour
al nourriture, mais je suis sûre que ça marche aussi pour les fringues !!!

Albane 17/09/2014 22:35



Oui je pense que c'est un peu pareil, vous me faites penser que justement j'ai trois tablettes de chocolat blanc dans ma cuisine...



Angèle 15/09/2014 10:57

Quand ça nous va si bien, il ne faut pas hésiter... et puis, c'est pas ta faute...
Maintenant, accorde toi un budget pour les prochaines soldes, mais d'ici là, ton bébé aura grandit, tu pourras courir les magasins sans problème!
Enfin, autre solution > prends ta MAC et amuse toi ! ;-)

Albane 17/09/2014 22:34



Exact, j'ai déjà cousu trois jupes avant la naissance, j'ai un coupon pour coudre une jupe d'hiver ainsi qu'un patron de robe... (sans parler de quelques projets pour les enfants) ; reste à
trouver le temps : peut-être quand mon fils sera passé à quatre tétées par jour, pour l'instant je n'ai pas encore réussi à ressortir la machine...



Qui Suis-Je ?

  • : Les extraordinaires banalites d'Albane
  • Les extraordinaires banalites d'Albane
  • : La trentaine, mariée, des enfants, une vie tout à fait banale en somme. Sauf que, aussi banale soit elle, la vie nous réserve toujours de pittoresques surprises. Une conversation, une gaffe, une confidence, une rencontre, une anecdote... ce sont ces faits saillants de la vie de tous les jours que je me décide à mettre par écrit.
  • Contact

...et sur Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton

Catégories