Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2014 4 11 /09 /septembre /2014 23:56

Mais que devient donc Béatrice ? se demandent peut-être certains d'entre vous. Figurez-vous qu'il y a encore quelques jours, je me posais la même question que vous. Mais que peut-elle donc devenir ?

Souvenez-vous... Béatrice, conservateur à la Bibliothèque Nationale, spécialisée dans les amphores dionysiennes, dont le mari, Philippe, n'a « aucune culture générale », Béatrice qui a la faiblesse de me prendre pour une personne cultivée (du moins plus cultivée que son époux).

Hélas, depuis que nous les avons reçus au printemps 2013, point de nouvelles de Béatrice. Oh, je ne me suis pas inquiétée excessivement : j'ai l'avantage de passer régulièrement devant sa maison et c'est souvent que j'aperçois sa silhouette derrière la fenêtre de la cuisine ou du salon. En janvier, certes, elle avait répondu par mail à mes vœux de bonne année en me demandant si nous étions prêts à venir dîner chez eux. « Mais plutôt deux fois qu'une, Béatrice !», avais-je écrit avec enthousiasme. Depuis, pourtant, aucune nouvelle, pas même de réponse au faire-part de naissance envoyé en mai dernier.

J'avais déjà renoncé à croire qu'un jour nous reprendrions contact, et je le regrettais vivement, quand le hasard, providentiel et opportun, nous poussa, Béatrice et moi, à sortir nos enfants le même jour dans le même parc à la même heure.

« Oh mais c'est toi Albane ! Comme je suis heureuse de te revoir ! »

Le ton était sincère. Béatrice avait l'air vraiment contente de tomber sur moi.

« Nous pensons beaucoup à vous, tu sais, Philippe et moi. Très souvent. »

Béatrice compte sans-doute sur la télépathie pour me donner de ses nouvelles, malheureusement je ne suis pas équipée pour capter ses pensées, ni celles de son mari.

« Et voilà ton petit bébé ! Je suis impardonnable, je n'ai même pas répondu à ton faire-part. Je voulais faire les choses bien, dans les formes... résultat : je n'ai rien fait. »

Nous avons passé un bon moment à discuter sur un banc au soleil. Béatrice m'a donné les dernières nouvelles de sa famille, de son travail au milieu des amphores, le tout entrecoupé de nombreuses protestations d'amitié. « Il faut vraiment qu'on vous reçoive à dîner ! Je vais en parler très vite à Philippe. »

Enfin nous nous sommes quittées, l'heure du dîner approchant. « A très bientôt ! » m'a lancé Béatrice en filant sur sa trottinette derrière ses enfants.

C'était il y a quinze jours.

Depuis, aucun signe de vie de Béatrice.

 

Difficile de conserver à la fois le patrimoine antique et les amitiés contemporaines...

 

statue-antique.jpg

Sauf peut-être à ce que je me change en statue ?

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Albane - dans Toutes
commenter cet article

commentaires

so 12/09/2014 20:32

Aie, je crois que tu m'as démasquée ... Béatrice c'est moi !
Je ne collectionne pas les amphores dionysiennes, mais les amis que je voudrais bien recevoir, revoir, appeler à qui je pense sans donner suite, emportée que je suis dans le tourbillon du
quotidien.
Tu as raison, c'est nul .

Albane 17/09/2014 22:31



En fait on a tous quelque chose en nous de Béatrice... C'est pour ça aussi qu'on l'aime !



Stiop 12/09/2014 19:43

Le nombre de personnes qui te disent : "on vous appelle" excède le nombre d'êtres humains vivants.

Albane 17/09/2014 22:29



Ce n'est pas faux... et pas uniquement dans le domaine amical malheureusement.



Bécasse 12/09/2014 11:55

Une statue antique est moins difficile à nourrir... mais sa conversation est un peu inexistante...

Albane 17/09/2014 22:28



C'est vrai, en plus ça ne tient pas bien dans un fauteuil. 



Angèle 12/09/2014 11:41

C'est fort dommage, mais il y a souvent des gens ainsi.... Surtout, ne te change pas en statue, ce serait dommage de ne plus profiter de ta plume !!!

Albane 17/09/2014 22:28



Merci Angèle, je renonce donc à ce projet !



Alphonsine 12/09/2014 09:41

Peut-être qu'elle ne sait pas cuisiner... et qu'elle n'ose vous sortir les sandwichs à la mode antique !

Cette histoire me fait penser à une personne qui m'a dit : "Mon mari m'a dit qu'il faudrait que je vous invite". "Surtout ne te crois pas obligée..." Donc nous ne nous sommes jamais retrouvés
autour d'une table. Mais je ne le regrette pas.

Albane 17/09/2014 22:27



Alors oui, la cuisine, je pense que c'est un obstacle pour elle : elle nous a reçus une fois et si j'ai bien compris elle nous avait servi les seuls plats qu'elle savait cuisiner. Mais moi ça
m'est égal de manger deux fois la même chose...



Qui Suis-Je ?

  • : Les extraordinaires banalites d'Albane
  • Les extraordinaires banalites d'Albane
  • : La trentaine, mariée, des enfants, une vie tout à fait banale en somme. Sauf que, aussi banale soit elle, la vie nous réserve toujours de pittoresques surprises. Une conversation, une gaffe, une confidence, une rencontre, une anecdote... ce sont ces faits saillants de la vie de tous les jours que je me décide à mettre par écrit.
  • Contact

...et sur Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton

Catégories