Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2013 1 03 /06 /juin /2013 07:00

Vous vous souvenez peut-être de mon amie Béatrice, chez qui nous avions été invités il y a quelques mois, et qui travaille à Paris en tant que conservatrice à la Bibliothèque Nationale de France.

Vendredi dernier, nous étions convenues par mail que je viendrais après l'école, avec les enfants, prendre un goûter chez Béatrice. Pourtant, deux jours avant, j'ai reçu le mail suivant :

 

Chère Albane,

Je ne m'étais pas plongée dans le programme des conférences quand je t'ai proposé de venir vendredi et je m'aperçois que je dois aller à Paris pour une conférence sur Dionysos très importante faite par un professeur de Harvard, comme je dirige un programme sur des amphores dionysiennes je dois être présente...

 

Suivent quelques mots d'excuses, ainsi que la proposition de reporter le goûter à la semaine suivante.

Vous connaissez mon heureux caractère (ou, si vous l'ignoriez encore, vous n'en douterez désormais plus), et je n'ai pas pris ombrage de ce contretemps.

J'en ai simplement tiré la conclusion objective que dans l'échelle de valeur de l'Univers, je me situe très loin derrière un professeur de Harvard et juste en-dessous d'une amphore dionysienne, ce qui n'a rien d'étonnant sachant que je n'atteins pas même la moyenne au test de « Super Maman ».

Ce qui me réconforte, c'est que Philippe, le mari de Béatrice, doit être situé très bas lui aussi dans cette même échelle, vu les déclarations de sa femme sur son absence totale de culture générale, et très certainement plus bas que moi qui suis tout de même l'auteur d'une exposition virtuelle sur le thème des paillassons (une thèse est à l'étude), et lectrice de blogs très ambitieux intellectuellement sur des sujets pointus tels que le nail art ou encore les ficus.

Mais ce qui m'inquiète, c'est que, depuis, j'ai reçu un nouveau mail de Béatrice. Je lui avais répondu que j'étais d'accord pour le vendredi suivant, et j'avais pris des nouvelles de sa fille, Jeanne, qui avait été malade.

J'ai alors reçu la réponse suivante, qui m'a laissée fort perplexe :

 

Merci Albane. Jeanne se porte l'air de rien ! et tout le petit monde est joyeux assez.

 

Dites-moi, vous en pensez quoi de ce charabia ? C'est une citation d'Homère ? C'est du jargon de conservateur de musée ? Du grec ancien ? Ou du français futur ?

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais je commence à me demander ce qu'elles contiennent, les amphores de Béatrice...

Je vous tiens au courant.

 

 amphore-dionysos

      C'était bien le dieu du vin, Dionysos ?

 


 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by Albane - dans Toutes
commenter cet article

commentaires

sous les galets 09/06/2013 15:13

1: j'adore Béatrice. 2: C'est sur la réflexion qu'elle t'avais confiée au sujet de son mari que j'ai laissé mon premier comm chez toi. 3: Je pense qu'elle a tenté un mail par reconnaissance
vocale...et ça n'a pas très bien marché. Voilà, je m'en serais voulu d'avoir manqué ce billet...

Albane 09/06/2013 21:12



1 : qui n'aime pas Béa ? 2 : Excellent, elle restera donc à jamais un lien invisible entre nous. 3 : Bonne idée, la reconnaissance vocale, je n'y avais pas pensé !


Merci pour ton passage et pour ton commentaire !



Alphonsine 05/06/2013 08:58

ATTENTION, je rectifie : je n'aime pas le "français futur", c'est l'expression qui m'a fait tressaillir de joie !
Donc, aucune chance de te donner un cours...

Albane 05/06/2013 10:35



Dommage ! Je n'ai plus qu'à trouver une machine à voyager dans le temps...



Madame Zèbre à Pois 04/06/2013 21:16

Mince alors! du 2000 ans d'âge au bas mot, c'est évident, ça déchire... ^^

Albane 05/06/2013 08:43



J'espère qu'elle me fera goûter bientôt... 



clarou 04/06/2013 16:00

une autre langue peut-être, non? ;-)

Albane 05/06/2013 08:42



Peut-être, mais google translator n'a pas l'air de connaître. Bizarre.



ATM 03/06/2013 20:56

Je souhaite à Jeanne de bien se porter...

Albane 05/06/2013 08:41



C'est en effet l'essentiel.



Qui Suis-Je ?

  • : Les extraordinaires banalites d'Albane
  • Les extraordinaires banalites d'Albane
  • : La trentaine, mariée, des enfants, une vie tout à fait banale en somme. Sauf que, aussi banale soit elle, la vie nous réserve toujours de pittoresques surprises. Une conversation, une gaffe, une confidence, une rencontre, une anecdote... ce sont ces faits saillants de la vie de tous les jours que je me décide à mettre par écrit.
  • Contact

...et sur Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton

Catégories