Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 06:55

C'est bientôt l'heure de la sonnerie. Depuis la boulangerie où j'achète mon pain, j'observe par la vitrine les attroupements qui se forment devant l'établissement scolaire d'en face.

Ce sont des groupes bourdonnants, dont les membres, agglutinés en grappes denses, s'interpellent bruyamment, rient un peu fort et parlent abondamment. Parmi eux se trouvent les éléments les plus populaires, ceux qui sont connus de tout l'établissement, qui organisent les fêtes de fin d'année et qui, en tant que délégués de classe, ont le privilège de frayer avec le corps enseignant ; autour d'eux se presse une petite cour assidue manifestant une familiarité un peu ostentatoire.

Un peu au delà, en retrait, la mine plus ou moins renfrognée, intimidés par la volubilité de ces groupes difficiles à percer, quelques solitaires patientent, regardant leurs pieds ou consultant frénétiquement leur smartphone, parfois totalement coupés de leur entourage, une paire d'écouteurs dans les oreilles. Quelques-uns toutefois semblent s’accommoder de leur solitude, observant autour d'eux tout en écoutant discrètement les conversations.

Certains enfin s'arrangent pour arriver juste à l'heure, voire quelques instants après la sonnerie, afin d'éviter une embarrassante confrontation avec leurs semblables ; d'autres, en retard, débarquent essoufflés d'avoir pressé le pas.

Il y a des années que j'ai quitté le collège, mais en assistant à ce spectacle il me semble retrouver tous mes souvenirs.

L'uniforme est de rigueur, même s'il a quelque peu changé depuis mon époque : jean et baskets – rares sont ceux qui osent trancher – le même genre de sac, les mêmes coiffures. Rarement une jupe, si ce n'est l'été par un jour de grande chaleur. On aperçoit quelques sacs de marque : celles qui les portent ont tendance à se regrouper entre elles.

Je sors de la boulangerie en direction de l'établissement scolaire. La maman d'Aymeric arrive en même temps que moi et nous échangeons quelques mots en nous rapprochant des autres parents qui, comme nous, viennent y chercher leurs enfants.

Cela fait des années que nous avons quitté le collège, et pourtant, rien n'a tellement changé.

 

années collège

De gauche à droite et de haut en bas :
la maman d'Aymeric, le papa de Théo, le papa de Louise...

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by Albane - dans Toutes
commenter cet article

commentaires

so 14/06/2013 22:20

Ben moi j'ai tellement aimé les années collège que j'y suis restée !et finalement ça ne change pas beaucoup c'est vrai .. de la cour de récré à la salle des profs, la distribution des rôles est
assez semblable .

Albane 19/06/2013 20:16



C'est vrai que certains jouent les prolongations ! 



Polo 12/06/2013 00:16

A vous lire, je me dis qu'effectivement rien n'a changé vraiment et ne changera des attentes devant les grilles du collège. Ce qui est intéressant c'est de se demander, quand on croise des adultes
raisonnables et professionnels, lesquels étaient populaires, lesquels étaient isolés à l'école.

Albane 13/06/2013 19:44



A mon avis on doit retrouver globalement les mêmes, vous ne croyez pas ?



Ginger 10/06/2013 21:31

Houlala, comme que j'ai pas hâte d'être à ça ! Je suis sûre que je serai dans les mamans exclues que personne n'aime et qu'on martyrise quand tout le monde a le dos tourné...

Albane 13/06/2013 19:43



Mais non, t'inquiète pas, il suffit que tu épouses un milliardaire, et à mon avis tu auras un succès fou à la sortie de l'école (conseil d'amie).



sous les galets 10/06/2013 15:30

Si, ce qui a changé quand même, c'est que maintenant on fait semblant de prendre du recul et d'en rire (et aussi la coque, les chouchous en velours, les sweat poivre blanc).
Sinon les parents étaient déjà dans la même école quand ils étaient petits?

Albane 13/06/2013 19:40



Mais oui bien-sûr qu'ils étaient dans la même classe ! 


Poivre blanc, j'avais oublié ! Les chouchous par contre, je dois toujours en avoir une collection quelque part dans mes affaires. Mais je te rassure, je ne les porte plus beaucoup...



Au petit bonheur 10/06/2013 13:53

Finalement, celles qui avaient besoin de se regrouper autour du même sac de marque et celles qui regardaient ça de loin voire pas du tout sont toujours aux mêmes places une fois adulte.

Albane 13/06/2013 19:37



Oui, les cartes restent distribuées de la même manière... La différence c'est que, adulte, on ose davantage sortir du moule si on le souhaite.



Qui Suis-Je ?

  • : Les extraordinaires banalites d'Albane
  • Les extraordinaires banalites d'Albane
  • : La trentaine, mariée, des enfants, une vie tout à fait banale en somme. Sauf que, aussi banale soit elle, la vie nous réserve toujours de pittoresques surprises. Une conversation, une gaffe, une confidence, une rencontre, une anecdote... ce sont ces faits saillants de la vie de tous les jours que je me décide à mettre par écrit.
  • Contact

...et sur Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton

Catégories