Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 07:00

Nous avons tous une vie bien remplie, des activités variées, des sujets de préoccupation, des soucis et des satisfactions. Pourtant, je l'ai encore constaté hier lors d'une conversation téléphonique avec une amie, que j'ai deux ou trois fois par an au bout du fil, il est parfois difficile d'extraire beaucoup de faits saillants de sa vie quotidienne.

- Alors, les enfants vont bien ?

Avec des intimes, des parents, des amis très proches, avec qui vous vous entretenez régulièrement, vous avez toujours de quoi raconter. Le petit est monté au toboggan pour la première fois, le grand fait des constructions, le deuxième a eu un peu de fièvre. Autant de détails que vous vous passerez de rapporter à un malheureux interlocuteur à qui vous n'avez pas donné de nouvelles depuis longtemps. Vous vous efforcez alors de prendre un peu de recul sur les événements des mois passés. Et vous vous rendez compte que vous n'avez rien à dire.

- Euh, eh bien ça va, euh, le grand a cinq ans, il grandit, le deuxième aussi, trois ans, il change, le petit vient de fêter ses deux ans, il pousse.

Selon l'inspiration, vous pouvez ajouter la classe fréquentée par vos enfants et leur taille, et ajouter en vous exclamant “Le temps passe vite !”. Mais en dehors de ces caractéristiques objectives, vous renoncez à exposer par le menu le développement et la croissance de vos enfants qui suivent en cela globalement le même rythme de progression que les autres.

- Et toi, ça va ?

C'est pareil. Pire, même, parce qu'en général vous ne grandissez plus et vous n'éprouvez pas le besoin de rappeler votre âge. A moins d'avoir déménagé récemment, changé de travail, traversé une grave maladie, ou tout autre nouveauté, vous vous creusez le crâne pour trouver ce qui mérite d'être ajouté par rapport à votre dernière conversation.

- Euh oui, ça va, un petit rhume le mois dernier, mais ça va, rien de très nouveau en fait, tout va bien.

- Et professionnellement, quoi de neuf ?

- Euh professionnellement, toujours comme avant, beaucoup de travail en ce moment, mais c'est intéressant, ça va.

Vous venez de noircir trois pages de journal intime si vous en tenez, de blog si vous en alimentez, mais là, vous séchez complètement. La peur d'ennuyer votre auditeur avec des détails qui n'ont d'importance que pour vous, la crainte de paraître envahissant ou profondément égocentrique vous arrête net. Il ne vous reste plus qu'à parler du temps qu'il fait. Vous le saviez déjà, vous menez une vie extraordinairement banale, et à l'autre bout de la ligne votre interlocuteur, sans le vouloir, vient de vous le rappeler.

Partager cet article

Repost 0
Published by Albane - dans Toutes
commenter cet article

commentaires

Stiop 03/05/2012 22:58

Les personnes banales n'écrivent pas.

Albane 04/05/2012 23:06



Je le prends comme un compliment, alors.



Adviceman 03/05/2012 13:42

Quitte à ennuyer l'autre, autant finalement lui parler de ce qu'on veut, longuement, histoire qu'il comprenne qu'il y a certaines question à ne pas poser. Je propose comme sujet les factures
téléphoniques, le mode de paiement des impôts ou encore les problèmes de selle des enfants.

Albane 04/05/2012 23:06



Rappelle-moi de ne jamais te passer un coup de fil.



Ginger 03/05/2012 11:19

Je propose le rétablissement de la peine de mort pour ceux qui s'avisent de poser cette question !

La dernière fois que ça m'est arrivé, mardi dernier pour être exacte, j'ai débité des platitudes sur le temps qu'il fait, oh non, on n'a pas été gâté ces derniers jours mais ça a l'air de
s'améliorer doucement, peut-être qu'on va avoir un beau week-end...

J'ai vécu le reste de la journée avec une image hyper dévalorisée de moi (je me remets à peine à l'instant où j'écris ces lignes...).

Albane 03/05/2012 12:48



On pourrait aussi interdire l'usage du téléphone, tout simplement. Et sinon, pour le beau week-end, je crois que c'est très très compromis.



La belette 03/05/2012 10:41

C'est une fois encore très juste. Je réserve tous les trucs inintéressants à mon blog et n'appelle plus personne, comme ça, c'est réglé.

Albane 03/05/2012 12:45



"Vous êtes bien sur le répondeur de la Belette, je ne manquerai pas de ne pas vous rappeler, après le bip vous pouvez consulter mon blog et y laisser un commentaire"



Alphonsine 03/05/2012 08:14

Une de mes filles a découvert le nom de ton blog est s'est exclamée : "c'est un titre génial !"
L'extraordinaire banalité de nos vies n'est passionnante qu'au jour le jour. Il est bien vrai que lorsqu'il faut en parler avec un peu de distance, on a tendance à oublier les faits saillants qui
font que notre quotidien est exaltant.
Et puis, je reconnais avoir un peu de chance : comme j'ai 6 enfants, je peux tenir un peu plus longtemps pour raconter leur vie.

Albane 03/05/2012 12:44



Bon, eh bien je sais ce qu'il me reste à faire.


(Quant au titre du blog - merci pour le compliment - je dois reconnaître que mon mari a fortement participé à sa création. Rendons à César ce qui appartient à César.)



Qui Suis-Je ?

  • : Les extraordinaires banalites d'Albane
  • Les extraordinaires banalites d'Albane
  • : La trentaine, mariée, des enfants, une vie tout à fait banale en somme. Sauf que, aussi banale soit elle, la vie nous réserve toujours de pittoresques surprises. Une conversation, une gaffe, une confidence, une rencontre, une anecdote... ce sont ces faits saillants de la vie de tous les jours que je me décide à mettre par écrit.
  • Contact

...et sur Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton

Catégories