Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 07:00

  Comme tout un chacun, il m'arrive de passer de temps en temps devant un salon de coiffure, et même très souvent depuis que mes enfants sont rentrés à l'école et que sur le chemin, pas très loin de la boulangerie, se trouve l'un de ces commerces. Ayant longuement observé ce genre de devantures, je me suis souvent fait la réflexion suivante :

Pourquoi les vitrines des salons de coiffure sont-elles toujours aussi splendides ?”

  Bien-sûr je ne parle pas des établissement franchisés, des grandes chaînes, des Franck Provost et autres, avec leurs vitrines où rien ne dépasse, leurs lumières tamisées, toutes semblables les unes aux autres. Je m'intéresse aux petits commerces locaux, ceux qui donnent encore tant de vie et d'humanité à nos quartiers, à nos villages, ceux qui, comme le bar PMU et le charcutier-traiteur voisins, s'imprègnent de la personnalité de leur propriétaire, ne cherchant pas l'effet tape à l'œil, mais l'authenticité et le naturel. En toute modestie, suite à des années d'observation méticuleuse, je pense avoir découvert les principes qui président à la conception d'une vitrine réussie, et supposant que nombreux sont parmi mes lecteurs ceux qui souhaiteraient ouvrir ce genre d'établissement, sans pour autant avoir les moyens de suivre un master en “Marketing du salon de coiffure”, je me permets de livrer la synthèse de mes conseils en la matière.

  Tout d'abord, il s'agit de trouver un nom pour votre commerce. Si vous êtes spécialisé en coiffure pour dames, il vous faut choisir une enseigne évocatrice, un nom débordant de féminité et de charme. Par exemple : Cléidaïla, Ophélia, Harmonia.

  Gardez-vous bien de baptiser simplement votre entreprise “Ophélia coiffure”. Préférez un titre tel que “Institut de beauté Ophélia – Coiffure – Esthétique – Soins – Bijoux – Prêt à porter”. Inscrivez cet intitulé sur la vitrine, et ornez votre enseigne d'une délicate silhouette féminine posant debout les mains dans les cheveux ou bien assise la tête penchée regardant ses pieds. Vous pouvez aussi ajouter sous le nom, en petits caractères, l'inscription supplémentaire “Paris” :

Ophélia Coiffure – Soins – Bijoux

Paris

  Ça ne sert à rien, mais ça ne mange pas de pain, comme disent vos confrères boulangers.

  Apportez un soin tout particulier à la conception de votre vitrine. Il est indispensable d'exploiter cet espace pour augmenter votre chiffre d'affaires. Choisissez bien votre concept : coiffeur-bijoutier, ou coiffeur-prêt à porter, ou bien coiffeur-institut de soins, voire coiffeur-vétérinaire (en rapport avec le nom de votre commerce bien-sûr).

  Retenez bien que votre vitrine, aussi fournie soit-elle, ne doit surtout pas empêcher le chaland d'apercevoir à l'intérieur les nombreuses clientes élégamment revêtues de leurs blouses, assises la tête en arrière coincée dans un lavabo. C'est le fameux concept de “vitrine horizontale” exclusif à votre profession.

  Veillez donc à composer une collection – de bijoux, vêtements, soins esthétiques ou vétérinaires – à exposer dans votre vitrine. Pour compenser le manque de visibilité dû à l'horizontalité de la vitrine, misez sur des formes et couleurs voyantes. Foulards à fanfreluches et paillettes, sac à mains vernis multicolores, boucles d'oreille de diamètre au moins égal à un bouchon de vernis à ongles, le tout dans des coloris agressifs – misez sur le vert anis, le rose fushia, l'orange vif.

  Disposez quelques étagères basses, si possible dépareillées (vous trouverez votre bonheur dans les vide-greniers). Placez votre assortiment, intercalez quelques ustensiles : brosses, peignes, soins de beauté.

  Ne négligez pas les affichages publicitaires. Dressez de larges panneaux type “Ridoloins” ou “Peaudebébé”que vous calerez derrière les étagères avec un fer à friser ou un flacon de shampoing. N'oubliez pas les alléchantes affiches présentant des jeunes femmes fraîchement coiffées, visage de trois quart, tête baissée, le regard rebelle, ou bien de jeunes mannequins virils, l'air séducteur, les cheveux en brosse luisant de gel capillaire.

  Pour parfaire l'ensemble, placardez sur votre porte d'entrée (que vous veillerez à équiper d'une petite clochette qui vous signalera l'arrivée des clients) des publicités locales qui vous intègreront rapidement au tissu commercial du quartier : “Concours Miss Région” ou bien “Salon du chien d'appartement” seront du plus bel effet.

  Suivez bien tous ces conseils éprouvés : les clients, sensibles tant au raffinement qu'à l'authenticité de votre devanture, n'hésiteront pas une seconde à confier à vos mains expertes leur précieuse chevelure. Et, si la coiffure n'est pas votre vocation, pas d'inquiétude : ces recommandations sont aussi valables pour les salons de toilettage pour chiens.

 

vitrine

Partager cet article

Repost 0
Published by Albane - dans Toutes
commenter cet article

commentaires

Stiop 17/04/2012 22:58

Si tu crées une franchise, j'investis. C'est rassurant de s'appuyer sur une expertise marketing aussi précise et une vision panoramique des enjeux.

Albane 18/04/2012 10:26



Merci Stiop, je te ferai signe, malheureusement une chaîne "camille ALBANE" existe déjà... Dans ce cas, on l'appellera "Stiop coiffure", ça te va ?



Alphonsine 17/04/2012 10:48

Promis, je donne les références de ton blog à mon coiffeur. Chez lui, pas de Paris, pas de titres, pas de déco, simplement de grandes affiches avec les jolies photos des jolis mannequins joliment
coiffés. Cette sobriété ne sied pas à cette profession ! Mais pour le ménage de la vitrine, c'est plus facile !

Albane 18/04/2012 10:25



S'il y a les affiches de mannequins, c'est l'essentiel. Mais tout de même, quelques tentures roses seraient à lui conseiller.



Ginger 17/04/2012 10:19

J'aimerais savoir, Albane, vu que tu m'as l'air assez experte dans le domaine (tu as fait un LLM coiffure à Stanford ou quoi ?) : est-ce que cette organisation-type des vitrines de salons de
coiffure s'explique par le goût un peu douteux des coiffeurs, ou est-ce chez eux une volonté de coller au plus près des attentes de leur clientèle ?

Merci de m'éclairer, je n'en peux plus de cette interrogation !

Albane 18/04/2012 10:24



Excellente question, Ginger, mais j'avoue que j'ignore complètement la réponse ! Je pense me lancer dans une thèse en psychologie du coiffeur, je te répondrai dans quelques années.



Margot 17/04/2012 10:05

Bravo pour ce billet. J'y suis, devant ce fameux salon de coiffure. Je suis toujours surprise par l'inventivité de cette profession en matière de nom de boutique, avec déclinaison du mot anglais
"hair" : Capil'hair, Gramm'hair (rue Gramme, à Paris), et j'en passe !
Merci pour votre blog, ou quand le quotidien devient vraiment marrant ! Je ne sais pas comment je suis tombée dessus, mais je ne loupe plus une publication !
A bientôt

Albane 18/04/2012 10:22



Merci pour ces compliments, Margot, je suis ravie que vous trouviez mes articles distrayants ! A bientôt (je réfléchis à un addendum sur les noms de salons de coiffure humoristiques).



La belette 17/04/2012 07:31

Ma coiffeuse dont la boutique est un modèle du genre et qui se fournit uniquement en clientes de plus de 87 ans à part moi, a choisi comme nom d'enseigne : Isa Coif'Bel. Tu as oublié d'évoquer les
jeux de mot... Cela dit, elle coiffe bien, contre toute attente.

Albane 18/04/2012 10:21



Vu la longévité de ces commerces qu'on dirait sortis d'un autre âge, et le fait qu'ils résistent à la concurrence, je déduis qu'en effet la qualité de la coiffure est au rendez-vous !



Qui Suis-Je ?

  • : Les extraordinaires banalites d'Albane
  • Les extraordinaires banalites d'Albane
  • : La trentaine, mariée, des enfants, une vie tout à fait banale en somme. Sauf que, aussi banale soit elle, la vie nous réserve toujours de pittoresques surprises. Une conversation, une gaffe, une confidence, une rencontre, une anecdote... ce sont ces faits saillants de la vie de tous les jours que je me décide à mettre par écrit.
  • Contact

...et sur Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton

Catégories