Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 07:00

  Cela vous étonnera sans doute, mais j'ai un gros défaut. Une tare un peu honteuse, que je tente de dissimuler tant bien que mal, et que, prudemment, je n'évoque jamais en société. Je ne sais pas si cela est héréditaire – certains membres de ma famille sont touchés aussi – , si cela est dû à l'éducation, à une peur enfouie de passer à côté de quelque chose d'important, à un réflexe de survie archaïque qui s'exprimerait de cette façon.

  En tout cas, je n'arrive pas à m'en débarrasser. Il faut dire que cela permet d'améliorer le confort de toute la famille. Grâce à cette pratique, j'ai pu me procurer, en vrac, un lot de cintres, une cocotte en fonte, un plat à gâteau, un baril de cubes duplo, une table roulante, un guide vert de la Belgique, un tabouret en osier, des jouets de bain. Ce n'est pas que nous n'ayons pas les moyens de nous offrir ces objets, mais il y a quelque chose de tellement grisant, le sentiment de braver des interdits, la satisfaction de gagner le gros lot sans même avoir acheté de billet de loterie. Pourtant lorsque je rapporte ces trophées et que mon mari s'enquiert de la façon insolite dont je me les suis procurés, il a immanquablement un soupir et un haussement de sourcil désapprobateurs et fatalistes. Je crains que s'il avait eu plus tôt connaissance de mon vice, il ne m'ait pas épousée.

  Lorsque l'occasion se présente de m'y adonner, c'est plus fort que moi. Mon regard est irrésistiblement attiré, il détaille les objets exposés, afin d'en évaluer l'intérêt. Le plus dur est d'exercer cette pratique en toute discrétion, car j'ai bien conscience de pouvoir surprendre et choquer le voisinage. Ma hantise : être observée par une personne de connaissance au moment-même où je tends la main pour m'emparer de l'objet convoité et où je le fourre rapidement dans un sac avant de reprendre mon chemin, l'air dégagé, comme si de rien n'était.

  Le pire, c'est que je n'ai même pas de remords.

  En général, c'est une fois par mois que je m'adonne à cette pratique peu recommandable.

  Justement, samedi dernier, c'était jour de ramassage des encombrants : en conduisant mes enfants à l'école, je n'ai pas pu m'empêcher de me servir au passage dans les tas de déchets qui s'amoncelaient sur le trottoir.

  C'est peut-être mal, mais dans quelques mois ma fille me remerciera.

 

IMG 2838

Mon dernier butin :
une couverture et une baignoire pour les futures poupées de ma fille

 

Et vous, quel est votre péché mignon ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Albane - dans Toutes
commenter cet article

commentaires

Benedicte 11/01/2013 15:55

J'ai le meme "peché" ! et je suis meme pire, ca m'arrive de revendre des objets trouvés lors des encombrants, dont je n'ai finalement pas l'utilité .....

Albane 14/01/2013 09:19



C'est que dans le feu de l'action on est tenté de ramasser des objets totalement inutiles. Mais revendre des encombrants ramassés dans la rue, je crois que je ne l'ai jamais fait. Bravo !



Blaise 04/12/2012 19:24

Ca permet même de manger.

Albane 05/12/2012 13:35



Euh... manger des déchets laissés aux encombrants, je ne l'ai encore jamais fait.



Sous les galets 03/12/2012 19:17

J'ai la version masculine du défaut en question à la maison

Albane 05/12/2012 13:32



Je ne suis pas la seule, c'est rassurant.



Au petit bonheur 03/12/2012 15:42

ça s'appelle du développement durable, non ?

Albane 06/12/2012 09:30



Alors si tu me donnes ton absolution écologique, tout va bien.



Alphonsine 03/12/2012 13:13

Chez nous, pas d'encombrant, mais je ne me gêne pas à la déchetterie. Par contre, impossible d'acheter un truc chez Emmaüs sans négocier, même en lisant le panneau "prix fermes et définitifs".

Albane 03/12/2012 14:16



Si ça marche... pourquoi se priver ?



Qui Suis-Je ?

  • : Les extraordinaires banalites d'Albane
  • Les extraordinaires banalites d'Albane
  • : La trentaine, mariée, des enfants, une vie tout à fait banale en somme. Sauf que, aussi banale soit elle, la vie nous réserve toujours de pittoresques surprises. Une conversation, une gaffe, une confidence, une rencontre, une anecdote... ce sont ces faits saillants de la vie de tous les jours que je me décide à mettre par écrit.
  • Contact

...et sur Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton

Catégories