Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2012 4 26 /07 /juillet /2012 11:03

  Dans une maternité, il y a un hall où l'on prend un ticket pour attendre son tour. Pas de file d'attente prioritaire pour les femmes enceintes – cela va de soi. Une fois affiché votre numéro, vous vous asseyez devant le guichet : dans une maternité il y a des chaises partout. Le personnel administratif vous demande de décliner votre identité et de fournir votre carte vitale, en échange de quoi vous aurez droit à une grande feuille mystérieuse couverte d'une trentaine d'étiquettes autocollantes mentionnant, sous un code barre, votre nom et votre date de naissance, et dont vous vous demanderez longtemps à quoi elles peuvent bien servir.

  Dans une maternité, on attend beaucoup, on attend la sage-femme qui est en retard, on attend l'infirmière qui doit vous faire votre prise de sang, on attend à l'accueil administratif, on attend aux urgences, on attend dans des couloirs, dans des salles d'attente. De toute façon vous en avez pour neuf mois à attendre, alors... rien ne presse.

  Dans une maternité, il fait chaud. En hiver il fait chaud, en été il fait encore plus chaud, et vous avez le temps de vous en rendre compte pendant les longues minutes que vous passez sur votre chaise dans la salle d'attente.

  Dans une maternité, vous n'existez que sous votre nom de jeune fille. C'est lui qui est marqué sur les trente étiquettes, c'est par lui que les sages-femmes et le personnel administratif vous appelle. Et pourtant, étrangement, tout le monde vous appelle « Madame » : « Madame Nomdejeunefille, c'est à vous. »

  Dans une maternité, on vous parle un langage étrange, fait de lettres et de chiffres. 35 SA, HU 31, DPA 6/04, BIP 80, RCF 154 : quelques mesures obscures, c'est tout ce que vous pourrez savoir sur le petit inconnu qui se prépare.

  Dans une maternité, vous entendez de drôles de bruits. Ici des cris de nourrissons étranges et vigoureux, ailleurs un bruit sourd et rythmé d'environ cent-cinquante pulsations par minute. Vous le reconnaîtriez entre mille, c'est le bruit du cœur d'un bébé qui n'est pas encore né, amplifié, qui résonne dans tout le couloir.

  Dans une maternité, vous croisez de drôles de personnages - outre les sage-femmes en blouses roses et sabots blancs, et les futures mamans à la démarche légère, accompagnées parfois d'hommes aux bras ballants - de minuscules petits êtres couchés dans des berceaux transparents. Vous avez beau avoir déjà des enfants, vous aurez du mal à ne pas les prendre pour des prématurés. Ce n'est que le jour de la naissance que vous comprendrez qu'ils avaient une taille normale : impossible de ne pas oublier à quel point un nourrisson est étonnamment petit.

  Une maternité, c'est un monde un peu à part, souvent à l'extérieur de la ville, un lieu un peu étrange. Et pourtant bien souvent c'est là que tout commence.

Partager cet article

Repost 0
Published by Albane - dans Toutes
commenter cet article

commentaires

Ruppert 27/07/2012 08:56

Bravo, vraiment un très joli article !

Albane 27/07/2012 10:43



Merci Ruppert !



Typhus 26/07/2012 15:28

Et que dire du post accouchement dans cette même maternité ? lieu des premiers pleures de bébé, de ses premiers soupirs et des premieres siestes contre sa maman ?
Et bien parfois, cette maternité ressemble plus à une école rigide et froide. Je m'explique : Si vous êtes ici pour la toute première fois, vous n'êtes donc qu'une ex jeune fille sans connaissance
et dénué de bon sens, puisque "jeune maman"
Savez vous qu'il est interdit de dire que "peut être" votre enfant ne supporte pas le lait ?? (preuve sera faite 15 jours plus tard qu'il est allergique) mais d'ici là contentez vous des yeux au
ciel des puericultrices qui pensent que vous faite un monde de bien peu de choses !!
Alors maternité publique ou privée, ne comptez que sur le bonheur de la maternité au sens devenir mère, car pour le reste, même avec des murs peints en rose, vous êtes toujours la chambre n° XX et
la Madame Nom de jeune fille, en césarienne ou en voix basse ...

Albane 27/07/2012 10:42



En effet, une maternité reste un hôpital, avec ce que cela représente d'avantages, et aussi d'inconvénients. La magie vient d'ailleurs... mais elle en imprègne les lieux dans nos souvenirs.



Stiop 26/07/2012 14:58

Et pourtant, malgré ce que tu décris, tu observeras qu'un bon nombre des "plus beaux jours de ma vie" de nos contemporains se situent... dans une maternité.

Albane 27/07/2012 10:40



J'ai comme l'impression que tu fais partie de ce "bon nombre de contemporains"... à juste titre, car les aspects médicaux et administratifs des lieux ne parviennent pas à en chasser l'émotion et
la poésie.



Margot 26/07/2012 14:32

Et que dire, mais que dire, de la porte, la fameuse porte, celle que l'on franchit lorsque la sage-femme qui vous a accueilli vous annonce avec un grand sourire : "bon ben Madame Nomdejeunefille",
on va passer en salle d'accouchement." Cette porte, on la franchit seul et à pied dans un sens...et dans l'autre sens, sur un lit à roulette, un bébé dans les bras. J'ai hâte d'être à janvier pour
la franchir une troisième fois !

Albane 27/07/2012 10:38



Chère Margot, toutes mes félicitations pour ce troisième bébé ! 2013 s'annonce une grande année.


Je repensais justement hier à ce moment précis que vous décrivez si bien, et au frisson qui nous parcourt quand le grand moment arrive. On a beau s'y préparer depuis neuf mois, et avoir déjà
d'autres enfants, c'est le même choc et le même sentiment de surprise et d'inattendu. Peut-être l'objet d'un prochain billet... dans quelques semaines !



Cinéman 26/07/2012 13:24

Mais, mais... On dirait Matrix !

Albane 27/07/2012 10:33



Je n'ai pourtant pas encore vu de petit lapin blanc.



Qui Suis-Je ?

  • : Les extraordinaires banalites d'Albane
  • Les extraordinaires banalites d'Albane
  • : La trentaine, mariée, des enfants, une vie tout à fait banale en somme. Sauf que, aussi banale soit elle, la vie nous réserve toujours de pittoresques surprises. Une conversation, une gaffe, une confidence, une rencontre, une anecdote... ce sont ces faits saillants de la vie de tous les jours que je me décide à mettre par écrit.
  • Contact

...et sur Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton

Catégories